Label du « cheval et poney de sport du terroir vendéen »: c’est parti !  - Actualité Label du « cheval et poney de sport du terroir vendéen »: c’est parti !  - Actualité Label du « cheval et poney de sport du terroir vendéen »: c’est parti !  - Actualité

Actualites

Retour aux actualités

Label du « cheval et poney de sport du terroir vendéen »: c’est parti !

En quelques mots

C’est au sein même du Haras de la Vendée que Bruno RETAILLEAU, président du Conseil Général 85, est venu présenter le label du « cheval et poney de sport du terroir vendéen.


On se souvient que Bruno RETAILLEAU s’était déplacé au devant des éleveurs lors de l’Assemblée Générale pour leur réaffirmer le soutient du Conseil Général, rappelant que le cheval de sport fait parti des produits d’exception qui portent haut les couleurs vendéennes. Quelques semaines après, le Président est à nouveau aux côtés des éleveurs et accompagne la commission menée par Gabriel BONNIN et Philippe POIRAUD, président de l’ASSELVEN, pour présenter à la presse la démarche de labellisation des produits de l’élevage vendéen.

Ainsi ont pu être détaillé devant les responsables de plusieurs organismes professionnels et politiques, les objectifs et le mode opératoire de cet ambitieux projet qui aura nécessité plus de 2 ans de réflexion.

Comme toute démarche de certification, le site d’élevage et chaque produit qui en sera issu devra répondre à une cinquantaine de critères bien précis. De quoi rassurer le cavalier amateur qui pourra acheter en toute confiance, directement à l’éleveur, sa future monture.

Car la qualité d’élevage du terroir vendéen doit être reconnue !

Alix MARTIN, directrice générale de l’ANSF, expliquera que le label permet de renforcer la marque SF en identifiant les singularités liées à son terroir de production tout en sécurisant l’achat.
Le Docteur Paul HUBERT, quant à lui, a tenu à rappeler à cette occasion l’importance du maintien des souches basses vendéennes « qui ont conservées le sang, source de génie à l’obstacle».
Dans le camp des utilisateurs, c’est le cavalier international de CCE, Rodolphe SCHERER, basé à Saint Gervais, au cœur du marais, qui n’a pas tari d’éloges sur une démarche qui lui parait logique et indispensable pour identifier l’élevage vendéen au sein de la mondialisation

Et à Bruno RETAILLEAU de conclure « [cette démarche de labellisation] est une grande première. Il faut faire rentrer la filière du cheval vendéen dans le 21e siècle en amenant les éleveurs dans une dynamique de professionnalisation ».

Autres documents

Les éleveurs

 éleveurs vendéens

Pour mieux connaître ou découvrir la richesse de l'élevage régional vendéen, retrouvez les coordonnées de tous les éleveurs de notre association dans notre annuaire.

> en savoir plus